Tom : Inside my head

Publié le par Tom

Putain, réfléchis, et vite !

 

Une fraction de seconde. Tu as une fraction de seconde pour réfléchir ! Le temps passé, ça sera trop tard pour cette fois-ci. Et tu ne sais pas quand sera la prochaine fois. Et elle va en avoir marre. Ca t’est déjà arrivé, tu sais qu’elles en ont vite marre. Les faire attendre un peu, ça va, mais pas trop, parce qu’elles partent vite voir ailleurs. Dans le petit carnet du parfait romantique, tu l’as pourtant marqué : « Embrasse-la, dépêche-toi, tu auras tout le temps après pour faire ton romantique ! ».

Mais là, est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Est-ce que tu as envie de garder ce souvenir de votre premier baiser ? Putain ! Tu t’en fous ! Au moins tu seras sûr qu’il a eu lieu, ce premier baiser !

Ah, le moment idéal, c’était tout à l’heure, juste après l’exposition. Mais non, toi, tu penses toujours que ce sera mieux après, que ça peut valoir le coup d’attendre. Tu étais devant le vieux bâtiment, très joli de surcroît, en train de parler avec elle. Vous vous êtes arrêtés, regardés, et tout et tout, au ralentit, comme au cinéma. Mais toi, tu as pensé « non, tout à l’heure, au moment de lui dire au revoir ». Parce que ça ne t’aurais pas plu de pouvoir marcher quelques instants avec elle le long des quais en la tenant par la main ? Crétin ! « Non, au moment de se dire au revoir, c’est mieux ! ».

N’empêche que tu as l’air d’un con, planté là, en train de lui taper la bise, sans savoir si tu as envie que ta bouche ripe contre la sienne et rencontre malencontreusement ses lèvres !

« Mais ce n’est pas le meilleur endroit. Je ne veux pas d’un premier baiser ici ! ».

Oui, c’est vrai que ce n’est vraiment pas de chance. Prendre le RER pour rentrer chez toi, à la même station d’où son métro part. Je te l’accorde. Sinon, il y aurait eu un au revoir sur le trottoir, et là, je ne dis pas.

Mais sous la terre, avec les odeurs de pisse, au milieu d’une bottleneck bifurcation, il y a mieux. Je le fais maintenant ou pas ? Vous êtes en train de vous faire la bise. Tu as déjà fini une joue, il n’en reste plus qu’une. Dépêche-toi de choisir ! Aller, on s’en fout de l’endroit où ça se déroule… Non, on ne s’en fout pas ! Pas du tout !

Eh merde de merde de merde !

 

Tu sais que tu es bientôt arrivé à l’autre joue ? Elle a la peau super douce, c’est incroyable. Comment peut bien être la texture de ses lèvres ? Elles sont toutes fines, tu as tellement envie de les effleurer.

 

Ca y est, tu es en contact avec la seconde joue. Il va falloir jouer très serrer, se rapprocher de la bouche avant que sa tête ne se retire. D’ailleurs se tête commence à se retirer… Je fais quoi ? Station de métro ? Pas station de métro ? Help !

 

Vite, rapproche-toi ! Ah, tu commences à sentir l’extrémité des lèvres. Eh, non, n’enlève pas ton visage, la miss ! Tu vas passer à côté de quelque chose de bien, tant pis pour toi. De quelque chose de bien au milieu d’un bloc de béton, entouré par les passants et les odeurs souterraines… Non, c’est mieux comme ça. Il y aura une autre fois. Mais, la prochaine fois, c’est la bonne, c’est sûr ! Tu l’as déjà vu deux fois au rock, et c’est ton deuxième rendez-vous avec elle, alors il faut que la prochaine fois soit la bonne !

 

Quand est-ce qu’on se revoit ? Quoi ? Pas avant mardi ? Merde ! Bah, est-ce que ça aurait changé quelque chose si je t’avais embrassé ce soir alors ? Non, peut-être pas, mais je t’avoue que j’hésite beaucoup à ré-avancer vers toi pour tenter ma chance.

 

Tu l’as bien senti pourtant, que pendant que vous marchiez, côte à côte, vos mains se touchaient plus que de normale. Tu l’as bien senti que tu profitais de n’importe quelle occasion pour mettre ta main sur son dos. Et elle de même. Alors pourquoi tu n’as pas saisi ta chance ? Est-ce qu’il y a un meilleur endroit que les quais de Seine pour emballer une nana ? Je ne suis vraiment pas sûr ! Alors qu’est-ce que tu attendais, hein ? Maintenant, c’est trop tard, et il va te falloir de nouveau cinq jours avant de la revoir, la demoiselle.

 

Et puis au rock, est-ce que tu as vraiment envie de l’embrasser, hein ? Pendant la soirée, avec tout le monde autour, la musique, les bousculades ? Non, il y a nettement plus romantique. Ca serait tellement plus joli d’être tous les deux, presque seuls, avec personne qui ne fait attention à nous en tout cas. Et si je lui proposais d’aller marcher dans le parc, mardi soir ? C’est beau la nuit, c’est tout noir. Et tu marches avec elle, et tu t’arrêtes, et une musique descend du ciel, avec Cupidon prêt à décocher ses flèches, et sonnez hautbois.

 

Bon, il est encore temps de demander si ce soir elle fait quelque chose, après son dernier cours de la journée. SMS : « Tu fai qqchose ce soir ? ». Pas trop le temps d’écrire autre chose, sinon elle sera en cours et ne pourra pas te répondre à temps. La réponse se fait attendre… Ca doit bien faire cinq minutes là ! Je suis presque arrivé à ma station. Répond, aller, répond s’il te plaît !

 

Qu’est-ce que je peux être stressé quand il s’agit de filles ! Bzzz Bzzz… Ok, j’ai un nouveau texto. Alors, verdict… Merde: « Désolé, j’ai babysitting. Merci pour l’expo! On se voit mardi ! Bye ! ».

Bon, il va falloir attendre mardi, mais ça n’a pas l’air si mal parti que ça tout de même.

 

Aller, c’était peut-être le deuxième rendez-vous, mais le premier était il y a quatre semaines de ça. Il y a eu les vacances entre temps. Donc ça ne compte pas, les compteurs étaient de nouveau à zéro, ou presque. Disons que tu es dans les temps, pas en avance, mais pas en retard. Bon, mardi, tu t’exécutes ! Et n’attend pas le dernier moment de la soirée cette fois-ci !

 

Il y a un temps pour faire son romantique, et ce n’est pas maintenant, c’est plus tard !

 

Mais quand même, dans une station de métro… Heureusement que tu as hésité…

Publié dans Délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zfred 22/01/2007 00:44

Allez Bora faut arrêter de lire mes commentaires débiles

Zfrred 20/01/2007 05:06

Eh eh eh il m'est arrivé EXACTEMENT la même chose au début de l'année, mais ça je te l'ai dit.Ce que je t'ai pas dit, c'est que la fille en question a revu son ex 2 jours après, et elle doit toujours être avec lui ... Oh la s...Bah espèrons qu'il ne t'arrive pas le même type de mésaventure... Suspens...

Alex 19/01/2007 18:09

Sacré toi va, allez tu nous tiens en haleine jusqu'à la fin... Tu oublies malgré tout de préciser si dans le métro c'était une micro-esquive de sa part ou un manque de conviction de la tienne, et ça, ça semble important... A mardi alors ;-)

Tom 19/01/2007 18:44

Comment savoir ? C'est un fille, j'ai pas le manuel d'emploi... Mais je dirai que c'est elle qui s'est approchée pour me faire la bise en partant. Et qu'étrangement c'est la première fois qu'on se faisait la bise. Peut-être qu'elle espérait que je l'embrasse? Peut-être qu'elle pensait comme moi, qu'il y a mieux qu'un couloir de métro pour ce genre de chose ? Je veux pas trop envisager la micro-esquive, ça me ferait chier. A mardi alors ;-)